Clinique du motoneurone

Jeudi 20 Jul 2017
Text
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Actualités

Congrès mondial annuel sur la SLA, Dublin, décembre 2016.

Environnement et SLA

La conférence inaugurale donnée par Vermeulen (Pays Bas), portait sur le rôle des facteurs environnementaux dans la SLA. Il a tout d’abord passé en revue la multitude de facteurs que l’on pense impliqués dans la maladie : pesticides, métaux lourds, champs magnétiques, toxines, benzène, formol, tabac, exercice physique, etc.

Mis à jour ( Mercredi, 01 Mars 2017 11:10 )

Lire la suite...
 

Communiqué sur le masitinib, qu’en penser ?

En date du 11 avril 2016, la société AB science a publié un communiqué de presse faisant état des résultats encourageants d’une analyse intermédiaire de leur étude de phase II (transformée ensuite en phase III) utilisant le Masitinib dans la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA).

Mis à jour ( Vendredi, 29 Avril 2016 09:48 )

Lire la suite...

Congrès de Orlando sur la SLA

Une révolution !

Il faut bien sûr garder la tête froide et ne pas s'emballer trop vite, mais les résultats présentés cette année à Orlando sont du jamais vu dans cette maladie.

C'est en effet la première fois que l'on arrive à "gommer" la maladie chez un animal qui en est porteur.

Différentes approches sont utilisées, qui sont simples d'utilisation (intraveineux) et qui sont efficaces.. mais encore chez l'animal.

En revanche, dans la maladie du motoneurone de l'enfant, l'amyotrophie spinale, c'est déjà un effet chez l'homme qui est montré. Les enfants traités par un virus contenant le gène SMN1 (gène qui manque chez eux) vont mieux, aucun d'entre eux n'est décédé, alors que c'est la plus terrible des maladies du motoneurone, les enfants étant malades souvent dès la naissance et décédant en quelques mois habituellement.

On ne peut pas totalement superposer cela à la SLA, qui n'est pas toujours héréditaire, contrairement à l'amyotrophie spinale, mais le principe marche, il est bien toléré donc l'applicabilité est là.

C'est pourquoi je pense que l'on peut parler de révolution.

Vous pourrez lire pour chacune des avancées importantes, sur ce site, une note spécifique.

Pr William Camu

Mis à jour ( Mercredi, 01 Mars 2017 11:17 )

Autogreffe de greffe de monocytes

La microglie est l'ensemble des cellules de notre immunité qui peuplent notre système nerveux. Cette microglie peut être protectrice ou agressive et il a été montré que les sujets SLA présentant une microglie plus agressive évoluaient plus rapidement.

Mis à jour ( Mercredi, 13 Janvier 2016 10:52 )

Lire la suite...

Edaravone

Ce médicament, antioxydant et capteur de radicaux libres est, nous dit-on, approuvé pour la SLA au Japon. Plusieurs études ont eu lieu, toutes n'ont pas encore été publiées.

Mis à jour ( Mercredi, 13 Janvier 2016 10:52 )

Lire la suite...
  • «
  •  Début 
  •  Précédent 
  •  1 
  •  2 
  •  3 
  •  Suivant 
  •  Fin 
  • »
Page 1 sur 3

Les Nouvelles:

 

Etude biotine

L’équipe du centre SLA de Montpellier débute une étude pilote destinée à évaluer l’effet et la tolérance de la Biotine dans la SLA. 30 patients seront inclus. Le suivi est de 1 an, 6 mois en aveugle (2 patients traités pour 1 sous placebo) et 6 mois en ouvert (tous les patients prendront le médicament). Cette étude ne concerne que les patients suivis en centre SLA et qui ont eu une ou deux évaluations de leur état neurologique dans les 6 derniers mois dans leur centre. La biotine a montré un effet intéressant dans la Sclérose en Plaques en limitant l’évolution du handicap en particulier moteur et certains patients se sont améliorés. Cette vitamine permettant l’apport d’énergie aux neurones et autres cellules nerveuses, il est donc important de détermine son intérêt dans la SLA.

 

Congrès mondial annuel sur la SLA, Dublin, décembre 2016.

Environnement et SLA La conférence inaugurale donnée par Vermeulen (Pays Bas), portait sur le rôle des facteurs environnementaux dans la SLA. Il a tout d’abord passé en revue la multitude de facteurs que l’on pense impliqués dans la maladie : pesticides, métaux lourds, champs magnétiques, toxines, benzène, formol, tabac, exercice physique, etc.

 

L’essai Tirasemtiv dans la SLA a débuté en France

Ce médicament améliore la contractilité des muscles. Une étude précédente a montré que le déclin de la capacité respiratoire était ralenti de près de 50 %. Cette étude a pour but de confirmer cela.