Clinique du motoneurone

Jeudi 20 Jul 2017
Text
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

LA CLINIQUE DU MOTONEURONE (CENTRE EXPERT)

Imprimer
Après les états généraux de 2002, et grâce à l'action résolue de l'Association  pour la recherche sur la SLA et les autres maladies du motoneurone (ARS), des fonds, destinés à financer des centres dits de référence, ont été débloqués par le ministère. En 2003 et 2004, 17 centres seront ainsi créés.

Ils ont pour buts :

  • De permettre la réalisation d'un diagnostic le plus précocement possible
  • D'optimiser la prise en charge des patients (dans et hors de l'hôpital) dans une approche multidisciplinaire
  • De former les soignants (dans et hors de l'hôpital)
  • D'organiser la recherche dans leur région

Le centre de Montpellier est le plus important de province par sa taille. Une activité dédiée à la SLA y existe depuis les années 70 (avec le Pr Jean Cadilhac puis le Pr William Camu). L'équipe , qui s'est constituée , est composée de soignants ainsi que les bénévoles de l'association avec lesquels elle travaille en étroite collaboration.

Contactez-nous.

Mis à jour ( Vendredi, 16 Octobre 2009 17:08 )  

Les Nouvelles:

 

Etude biotine

L’équipe du centre SLA de Montpellier débute une étude pilote destinée à évaluer l’effet et la tolérance de la Biotine dans la SLA. 30 patients seront inclus. Le suivi est de 1 an, 6 mois en aveugle (2 patients traités pour 1 sous placebo) et 6 mois en ouvert (tous les patients prendront le médicament). Cette étude ne concerne que les patients suivis en centre SLA et qui ont eu une ou deux évaluations de leur état neurologique dans les 6 derniers mois dans leur centre. La biotine a montré un effet intéressant dans la Sclérose en Plaques en limitant l’évolution du handicap en particulier moteur et certains patients se sont améliorés. Cette vitamine permettant l’apport d’énergie aux neurones et autres cellules nerveuses, il est donc important de détermine son intérêt dans la SLA.

 

Congrès mondial annuel sur la SLA, Dublin, décembre 2016.

Environnement et SLA La conférence inaugurale donnée par Vermeulen (Pays Bas), portait sur le rôle des facteurs environnementaux dans la SLA. Il a tout d’abord passé en revue la multitude de facteurs que l’on pense impliqués dans la maladie : pesticides, métaux lourds, champs magnétiques, toxines, benzène, formol, tabac, exercice physique, etc.

 

L’essai Tirasemtiv dans la SLA a débuté en France

Ce médicament améliore la contractilité des muscles. Une étude précédente a montré que le déclin de la capacité respiratoire était ralenti de près de 50 %. Cette étude a pour but de confirmer cela.