Clinique du motoneurone

Mercredi 14 Nov 2018
Text
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Picc-Line

Imprimer

PICC LINE

Définition :

C'est un Cathéter Central à Insertion Périphérique (Peripheral Inserted

Central Catheter). On le met en place au niveau du bras et son extrémité

va jusqu'à l'entrée du cœur (voir schéma).

C'est donc une VOIE CENTRALE.

 

Indications :

Il permet d'assurer en continu sur 24 heures ou en discontinu selon la prescription médicale

  • L'alimentation
  • Le passage d'antibiotiques en cas d'infection
  • Le passage d'antalgiques en cas de douleur
  • Le(s)  prélèvement(s) sanguin(s)

Pose :

En radiologie interventionnelle (Préparation cutanée du patient : asepsie type chirurgicale)

  • Sous écho par médecin radiologue
  • Rapide: environ 20 à 30 minutes

Gestions, soins et surveillance :

Les conditions d’utilisation, le respect des techniques de soins, les principes d’hygiène et d’asepsie sont les mêmes que pour les voies veineuses centrales (casaque, charlotte,masque, lavage antiseptique des mains, gants stériles).

  • Fréquence du pansement :
    • 24 heures après la pose puis tous les 7 jours
    • Sans délai si pansement décollé, souillé, humide, sanglant
    • Changement de la valve anti-reflux
  • Surveillance :
    •  La température
    • Site d’insertion :
      • rougeur, écoulement, douleur
    • Trajet veineux :
      • rougeur, induration, douleur, chaleur, œdème

Durée d'utilisation :

Le Picc-line peut rester en place durant plusieurs semaines ou mois selon le traitement.

 

Risques :

  • Liés au cathéter : rupture, torsion, migration, occlusion
  • Locaux: inflammation et/ou thrombose veineuse.
  • Généraux : septicémie.

 

Conseils pratiques :

  • Protéger le pansement lors de la douche ou du bain (Privilégier le bain, bras hors de l'eau
  • Porter des vêtements à manches larges
  • Eviter le port de charges lourdes
  • Eviter les mouvements musculaires répétitifs
  • Eviter de plier trop souvent le bras
Pièce-jointe:
Téléchargez ce fichier (piccline.pdf)PICC-Line[Fiche pdf.]14/11/2014 15:00
Mis à jour ( Mercredi, 19 Novembre 2014 10:23 )  

Les Nouvelles:

 

Une actualité riche pour les essais thérapeutiques !

Nous attendons deux résultats d’étude. BIOTINE, étude pilote faite à Montpellier, avec cette vitamine qui a montré un effet intéressant dans la sclérose en plaques et pourrait avoir une action neuroprotectrice. Les résultats devraient être connus avant fin septembre. TIRASEMTIV, étude de phase III, pour essayer de confirmer la phase II, avec ce médicament qui améliore la contractilité musculaire. Résultats attendus en décembre.

 

Congrès mondial sur la SLA, Boston, les traitements

Du 8 au 10 décembre s’est tenu le 28ème congrès mondial sur la SLA organisé par la MNDA, à Boston .Aucun effet n’a été retrouvé lors des études avec le Tirasemtiv, l’Ibudilast, la Rasagiline. Pour quelques molécules, des analyses complémentaires sont nécessaires et en cours, c’est le cas du Levosimendam et de la Biotine.

 

Etude biotine

L’équipe du centre SLA de Montpellier débute une étude pilote destinée à évaluer l’effet et la tolérance de la Biotine dans la SLA. 30 patients seront inclus. Le suivi est de 1 an, 6 mois en aveugle (2 patients traités pour 1 sous placebo) et 6 mois en ouvert (tous les patients prendront le médicament). Cette étude ne concerne que les patients suivis en centre SLA et qui ont eu une ou deux évaluations de leur état neurologique dans les 6 derniers mois dans leur centre. La biotine a montré un effet intéressant dans la Sclérose en Plaques en limitant l’évolution du handicap en particulier moteur et certains patients se sont améliorés. Cette vitamine permettant l’apport d’énergie aux neurones et autres cellules nerveuses, il est donc important de détermine son intérêt dans la SLA.