Clinique du motoneurone

Mercredi 14 Nov 2018
Text
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Prise en charge orthophonique

Imprimer

La SLA est une atteinte dégénérative du système nerveux central à l'origine de handicaps moteurs sévères et évolutifs.

L'orthophonie, au même titre que la kinésithérapie, essaie de diminuer les contraintes liées à la pathologie (exercices pratiques, massages faciaux, travail articulatoire, vocal…).

Dans le cadre du centre SLA, le bilan orthophonique est réalisé dès les premiers signes d'atteinte bulbaire ; il sera trimestriel et systématique.

Ce bilan permet d'évaluer la motricité bucco-pharyngo-laryngée, la fonction de déglutition et les possibilités de communication verbale et non-verbale.

Les bilans successifs permettent de réaliser un suivi de l'évolution de l'atteinte bulbaire et éventuellement, de définir ou réajuster les axes de prise en charge réalisée par l'orthophoniste libéral.

La prise en charge orthophonique dans le cadre de la SLA est spécifique à la parole, la déglutition et la coordination pneumo-phonique.

Cette pratique consiste à:

  • réaliser des exercices moteurs de la langue, des lèvres et des joues
  • indiquer les conseils de posture à respecter pour déglutir : basculer le menton vers le thorax, inclinaison de la tête…
  • aider à pallier les difficultés articulatoires
  • conserver plus durablement une phonation efficace
  • conseiller sur les moyens de communication les mieux adaptés (tableaux de communication, pictogrammes, synthèse vocale…)
  • permettre une relaxation (massages faciaux, travail respiratoire…)

Il est très important de réaliser les exercices avec modération, la fatigue entraînant une augmentation de la faiblesse musculaire. De même, aucun exercice ne doit causer de douleur.

Les séances doivent être courtes et régulières.

Mis à jour ( Jeudi, 21 Mars 2013 08:41 )  

Les Nouvelles:

 

Une actualité riche pour les essais thérapeutiques !

Nous attendons deux résultats d’étude. BIOTINE, étude pilote faite à Montpellier, avec cette vitamine qui a montré un effet intéressant dans la sclérose en plaques et pourrait avoir une action neuroprotectrice. Les résultats devraient être connus avant fin septembre. TIRASEMTIV, étude de phase III, pour essayer de confirmer la phase II, avec ce médicament qui améliore la contractilité musculaire. Résultats attendus en décembre.

 

Congrès mondial sur la SLA, Boston, les traitements

Du 8 au 10 décembre s’est tenu le 28ème congrès mondial sur la SLA organisé par la MNDA, à Boston .Aucun effet n’a été retrouvé lors des études avec le Tirasemtiv, l’Ibudilast, la Rasagiline. Pour quelques molécules, des analyses complémentaires sont nécessaires et en cours, c’est le cas du Levosimendam et de la Biotine.

 

Etude biotine

L’équipe du centre SLA de Montpellier débute une étude pilote destinée à évaluer l’effet et la tolérance de la Biotine dans la SLA. 30 patients seront inclus. Le suivi est de 1 an, 6 mois en aveugle (2 patients traités pour 1 sous placebo) et 6 mois en ouvert (tous les patients prendront le médicament). Cette étude ne concerne que les patients suivis en centre SLA et qui ont eu une ou deux évaluations de leur état neurologique dans les 6 derniers mois dans leur centre. La biotine a montré un effet intéressant dans la Sclérose en Plaques en limitant l’évolution du handicap en particulier moteur et certains patients se sont améliorés. Cette vitamine permettant l’apport d’énergie aux neurones et autres cellules nerveuses, il est donc important de détermine son intérêt dans la SLA.